Le nom de SAILLANS viendrait du nom latin Selhans, qui veut dire "SAILLIE". Le premier village se situait au lieu-dit "Port de Saillans" où l'on trouve en 1398 l'Eglise Sanctus Severinus de Selhans. Cette première Eglise a été totalement détruite en 1672.On retrouve aux archives départementales les dépenses de la démolition sur le compte du Conseil de Fabrique. L'Eglise actuelle fut vendue par le Seigneur de SAILLANS, Arnauld de Carle, à la fabrique de Saint André de BORDEAUX en 1666. on retrouve une réparation de cette Eglise en 1661 : 3 arcs boutants pour la soutenir ainsi que la réfection de la façade. Dans les archives on retrouve également la construction d'un arc boutant en 1839. On sait avec certitude que le premier cimetière se trouvait au "Port de Saillans". Dans les années 1960, on mit à jour un sarcophage (déposé au Musée Robin de Libourne) L'Eglise de Saillans, possède à l'entrée du cimetière une croix et dans l'Eglise deux Vierges. La Croix du cimetière (actuellement classée) : on y lit la date de 1543. Il semblerait pourtant que cette Croix soit plus ancienne. 1543 correspondrait à la translation de la Croix de la première Eglise dans le cimetière actuel. Parmi les bas reliefs dont la Croix est chargée, on reconnaît Ste Madeleine, St Pierre, St Antoine avec sa cloche, Ste Catherine avec sa roue, St Paul et deux autres Saints. Au haut de la Croix les symboles des quatre évangélistes : l'aigle, le lion, le griffon et le bœuf. Le Christ en croix, a, au-dessus de sa tête, une hirondelle. En effet, l'artiste qui a sculpté la Croix a voulu ainsi perpétuer la tradition qui dit que cet oiseau s'était efforcé de délivrer la tête du Sauveur du Monde, des épines dont elle était couronnée. Les deux Vierges : l'une assise porte la date de 1493 (ou 1498). Elle représente notre Dame du Mont Carmel. Elle a à ses pieds un religieux Carme, qui doit être St Simon Stock. Cette Vierge assise est en marbre ; elle s'apparente à celle de Condat et à la vierge primitive de Verdelais. L'autre Vierge, debout, est également en marbre. Elle porte l'enfant Jésus sur le bras droit, et de la main gauche tient un objet non déterminé. Cette Vierge provient de la première Eglise. Le Château de Carle : il a une origine très ancienne, puisque la tradition rapporte que Charlemagne y logea lorsqu'il bâtit le Château fort de Fronsac. Depuis Saillans, il surveillait les travaux. Aux archives on trouve le premier Sieur de Carle : Pierre de Carle, président du Parlement de Bordeaux et Maire de bordeaux en 1561.Sa nièce, Marguerite de Carle contracta un second mariage avec Etienne de la Boétie, ami intime de Michel de Montaigne. Elle était en première noce Dame d'Arsac. Sa fille Jacquette d'Arsac épousa en 1563 le frère de Michel de Montaigne, Thomas de Montaigne. C'est 1567 que Marguerite de Carle reçut de la veuve de Pierre de Carle, Isabeau, les maisons nobles de Saillans. Marguerite de Carle est inhumée dans l'Eglise (chapelle de Ste Catherine). Pour mémoire, la commune de Saillans connut un fort taux de mortalité en 1631. Pour mémoire également, en 1664, le tonneau de vin valait 20 écus. De 1724 à 1727, le curé de Saillans, sous-doyen du chapitre de Guîtres, avait des fiefs : le mayne de la Chapelle, le bois de la Cure, le port de Saillans. Il n'existe pas ou peu d'archives au XVIIIème siècle (sûrement détruites à la Révolution). On ne trouve que les états civils. C'est en 1808 qu'on retrouve trace de Saillans dans les archives, notamment avec les annexions de la palus. En 1873, le habitants de la rive gauche firent une pétition pour être rattachés à la commune des Billaux. Une très importante documentation se trouve aux archives départementales, étant donné l'importance qu'avait pris cette affaire. On parlait alors des "colons" qui habitaient la rive gauche. En 1873, la population de Saillans comptait 419 habitants de la rive droite, et 37 habitants de la rive gauche. En 1874, en plus des propriétaires terriens, on trouvait à Saillans : 1 buraliste Monsieur Paret, 2 aubergistes : Mathurin Trocard et Monsieur Lamouroux 1 géomètre : Monsieur Grillet 2 marchands de bestiaux : Messieurs Roy et Martin 1 boulanger : Monsieur Gasteuil 2 agents de denrées coloniales : Messieurs Paret et Parenteau 2 négociants en vin : Messieurs Lagelouze et Duclion Le Maire en 1874 était Monsieur Crabit, son adjoint monsieur Dehaut, le secrétaire instituteur Monsieur Piet. L'école était mixte, et avait une classe unique de 40 élèves. En 1866, la mairie se trouvait au-dessus de l'école. Le Conseil Municipal se composait de 10 membres. Pour les réunions importantes on réunissait également les 10 "plus imposés" de la commune. En 1896 on clôtura l'école. En 1910 on aménagea l'actuel bureau du Maire, à l'origine un chai à bois appartenant aux instituteurs. En 1932 on construisit la seconde classe. Et c'est en 1936 que le monument aux morts fut érigé.

Mairie de Saillans

Jours et heures d'ouverture du secrétariat :

Lundi - Mardi - Jeudi - Vendredi 

13h30 - 18h00

  

Tel : 05.57.84.32.10

Fax : 09.70.62.09.98

E mail : mairie-de-saillans@orange.fr

Adresse postale : 1 Champ de Villard 33141 SAILLANS

 

 

DEPARTEMENT : GIRONDE

 

ARRONDISSEMENT : LIBOURNE

 

CANTON : FRONSAC

 

 

Saillans fait partie des 18 communes de la CDC (Communauté de Communes du Canton de Fronsac) située à la Maison de Pays, Saint Germain de La Rivière